AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Promenons-nous dans les bois… ft. Eli Stark & Liam Travis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


+ TES MESSAGES : 16
+ ICI DEPUIS LE : 09/11/2015

MessageSujet: Promenons-nous dans les bois… ft. Eli Stark & Liam Travis   Dim 31 Jan - 16:16

ft. Eli Stark

ft. Liam Travis

「Promenons-nous dans les bois…」


Les veines au bord de l’explosion et le sang, qui ne cessait d’affluer par vagues, cognait dans les tempes de Jayel. Elle n’en pouvait plus. Les arbres alentours lui apparaissaient comme des spectres ou des zombies dissimulés, prêts à lui sauter dessus à n’importe quel moment. Elle avait eu peur plusieurs fois, cru que c’était la fin, qu’elle allait se faire mordre et que ce serait terminé pour de bon. La jeune fille s’était vue à deux ou trois reprises dans l’état de ses parents la dernière fois qu’elle les avait vu, et avait même pensé plusieurs fois une excuse pour son frère abandonné à cause de sa perte. Mais contre toute attente elle était encore en bonne santé, ni infectée ni morte et courait toujours malgré son pied qui lui faisait un mal de chien. Cependant elle ne voulait pas le montrer à Eli qui l’avait déjà suffisamment portée.

Ce dernier courait quelques mètres devant, se retournant de temps en temps pour voir si elle suivait toujours. C’est vrai qu’on repérait souvent la présence de Jayel par ses plaintes. Mais à présent elle ne disait rien et se contentait de suivre le soldat. Le paysage défilait toujours autour d’elle, désert et décrépit, sans âme ni couleur, uniformément sale et mort. Si les bois semblaient abandonnés dans cette zone, elle n’en entendait pas moins les glapissements lointains des sauteurs qui devaient encore les sentir d’ici. Eli ne semblait pas prêt de s’arrêter, ce qui signifiait sans doute qu’ils n’étaient encore pas assez en sécurité. Enfin, si le terme « sécurité » voulait encore dire quelque chose par ces temps.

Quelques secondes d’inattention à se poser ces questions inutiles et Jayel sentit tout à coup un mouvement précipité vers elle. Elle entendit crier son nom et en une seconde elle revint à elle pour constater une forme immonde l’approcher dangereusement. Jayel poussa un cri. Un sauteur l’avait rejoint et tendait à présent ce qui restait de son bras vers elle. La chair en putréfaction dont s’écoulait du liquide étrange et visqueux, passa à quelques centimètres du visage de la jeune fille qui se baissa. Son pied la lança violemment et la douleur lui arracha une plainte contre son gré. Pivotant sur ses jambes tremblantes, elle attrapa son couteau et la lame fendit l’air pour venir se planter dans la gorge du zombie qui avait chargé de nouveau. Un spasme nerveux le parcourut mais sans autre douleur ou faiblesse apparente. Jayel gémit. Ca ne lui avait quasiment rien fait…

Son pied lui fit faux bon et elle tomba finalement par terre. Du coin de l’œil elle remarqua que deux autres sauteurs avaient rattrapés son coéquipier qui venait l’aider. Jayel réalisa donc avec stupeur qu’elle devait se débrouiller toute seule. Le mort-vivant en face d’elle était toujours entrain de tressauter, la lame plantée dans le cou et sa tête penchant violemment sur le côté. Décidemment ces trucs étaient increvables et la jeune fille fit une grimace de dégoût… Suivi d’un air apeuré lorsqu’elle constata qu’il revenait à l’assaut. Clouée au sol, elle recula à quatre pattes dans les feuilles mortes et la terre, le souffle court. Ses mains se blessaient sur les petits cailloux pointus, mais ce n’était rien par rapport à la peur qui l’étreignait et la douleur de son pied. Soudain, ses doigts se cognèrent contre quelque chose de plus gros. Une pierre. Une belle pierre comme Eli en cauchemarderait encore pendant un moment. Comme celle qui avait marqué leur rencontre il y avait peu de temps.

En un instant, un sourire machiavélique se dessina sur son visage d’ange et elle saisi fermement la roche froide. Immobile, le cœur cognant fort, elle fixait la chose qui tanguait d’un côté puis de l’autre tandis qu’elle arrivait progressivement à sa hauteur. Un grognement rauque s’échappa de la créature répugnante alors qu’elle s’apprêtait à sa jeter sur la jeune fille. Cette dernière envoya alors de toutes ses forces la pierre dans la tête informe du zombie juste avant de s’écarter sur le côté. Un bruit visqueux suivi d’un craquement, se firent entendre alors qu’elle avait déjà fermé les yeux, recroquevillée contre un arbre mort. C’était affreux à entendre. Jayel finit par prendre la décision de regarder.

Elle dût réprimer une nausée atroce. La chose était tremblante, la moitié du crâne défoncé s’étalait en petits morceaux de chaire et autre composition indéfinissable, par terre dans l’herbe incolore. Ca c’était à cause de la chute sur les pierres voisines aussi grosses que celle qu’elle lui avait envoyée. Le reste de la surface de son visage en revanche, était arraché par ses soins. Sang, chaire, liquide et os. Tout ce mélangeait dans un amas immonde et informe menaçant de se disloquer à tout moment, qui se mouvait dans une série de spasmes pénibles. Jayel resta plantée là, complètement figée. Tout à coup, Eli la releva et lui intima de continuer de courir avant que les autres ne se ramènent. Elle aurait voulu protester et rester là deux minutes, histoire de reprendre ses esprits. Mais d’un autre côté elle voulait fuir cette chose étalée là, ni vivante ni morte et l’oublier complètement.

Jayel soupira. Elle ne pouvait pas se permettre de se plaindre comme avec Alester. Ils repartirent en courant. Au début assez lentement, mais l’allure s’accéléra bien vite quand ils entendirent de nouveaux glapissements derrière eux. Ceux là ne devaient pas les rattraper car ils commençaient sérieusement à fatiguer à force de courir. De plus, Jayel avait peu de ressources. Manger à peine une fois par jour quand elle était chanceuse, boire dans des ruisseaux dont l’eau était parfois douteuse… La jeune fille avait vraiment du mal à suivre. Elle avait l’impression que son corps maigre pouvait se briser à n’importe quel moment, et la tête commençait à lui tourner.

Alors qu’elle voulu ouvrir la bouche pour prévenir Eli, ses yeux furent alertés par quelque chose d’à peine vraisemblable. Mais pourtant quand elle fit plus attention, elle constata que c’était bien réel…

- Eli, chuchota-elle. Regarde, il y a une cabane là-bas.

Un sourire lui tira les lèvres. Il fallait qu’ils s’y cachent, habitée ou pas, ils avaient besoin de se protéger de ces choses encore à leurs trousses. Et Jayel sentit qu’elle ferait n’importe quoi pour entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Promenons-nous dans les bois… ft. Eli Stark & Liam Travis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons-nous dans le parc pendant que le lapin n'y ais pas... Oh wait...
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Promenons nous dans le parc ♫ [PV Warren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knock, knock. It's death. :: 
L'état du Nevada, USA
 :: ▬ Countryside :: Lake Tahoe
-