AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Jeanne Mercier - Terminée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Jeanne Mercier - Terminée.   Sam 10 Oct - 21:50

Jeanne Mercier

Nom ▬ Mercier. Prénom ▬ Jeanne. Surnom ▬ Jeanne n'a aucun surnom. De toute façon elle n'a personne pour en donner. Date de naissance & âge ▬ Elle est née le 12 juin 1989, elle a eu ses 26 ans il y a peu. Lieu de naissance ▬ La jolie blonde a vu le jour à Toulouse. Situation amoureuse ▬ Séparée de son petit ami avant de partir en vacances avec une amie, elle est célibataire. Orientation sexuelle ▬ Peu importe, la blonde aime tout ce qui passe. Après tout, en temps d'apocalypse, on prend tout ce qui vient sous la main. Ancien métier ▬ Jeanne était décoratrice d'intérieur. Face à un zombie, elle... ▬ En fait, tout dépend. En général, elle les tue à contre-cœur. Après tout, c'était des humains, des hommes et des femmes comme elle, non ?  Malgré tout, elle en a très peur, mais a parfois des excès de courage et se les fait. Groupe ▬ Jeanne fait partie des Solitaires. Avatar ▬ Ashley Benson.

Sinon, dans la vraie vie je suis quelqu'un et j'ai trop d'années à mon compteur. J'ai connu le forum grâce à facebook, sur une page de pub et j'aimerais juste vous dire que ; Il est cool ce forum. Je vais m'y plaire, et les gens sont gentils. C'est beau.
Caractère
Autrefois capricieuse et heureuse de vivre, Jeanne est devenue une tout autre personne, enfin, même si elle a gardé quelques traits de caractère d' « avant ». Souriante quand elle le peut, elle aime rire et aime beaucoup parler. Bien que dommage, puisqu'elle ne peut plus. Elle parle désormais à Apocalypse, et passe pour une folle. Elle ne lui répondra jamais, le sait-elle ? De toute façon, le monde est devenu un monde de fou, alors qu'est-ce qu'être sain désormais ? Elle est très câline aussi, et quand elle rencontre quelqu'un sur la route, elle est très peinée de s'en séparer. Elle est si seule qu'elle s'attache très vite aux gens, et l'idée qu'elle va devoir les quitter l'insupporte à tel point qu'elle a tendance à volontairement éviter les gens, où les endroits où elle pense qu'il serait probable qu'il y ait quelqu'un.

Jeanne est une fille de confiance, et ça a toujours été une de ses valeurs. Elle garde les secrets, comme Apocalypse le fait avec elle. BON. Vous me direz, Apocalypse ne parle pas. Quoi qu'il en soit, il est désormais impossible de décrire plus longuement notre Jeanne, parce qu'elle ne rencontre pas souvent des personnes, alors on n'a pas forcément bien le temps d'exploiter ses diverses réactions face aux humains.

Sachez en tout cas, que fasse aux zombies elle prend son courage à deux mains. Jeanne n'aime pas les tuer, mais elle y est forcée. Parfois elle prend le temps de s'enfuir, s'ils sont nombreux. Sinon, quand elle le peut, elle les évite, un peu comme les personnes.

Histoire
La jeunesse de Jeanne n'étant pas des plus intéressantes, je me permets de passer cette partie pénible et inintéressante de sa vie.

Le jour de son anniversaire, pour ses 26 ans, sa meilleure amie Rachelle lui a offert un voyage en Amérique, aux Etats-Unis pour être plus précise, c'était le rêve de Jeanne. Le voyage devait durer deux mois. Le petit ami de la belle, étant contre cette idée, s'est retrouvé seul, au plus profond désespoir de la jeune blonde. D'ailleurs, elle n'a fait que pleurer tout au long du voyage, mais c'est le prix à payer pour la liberté, de toute façon. Elle s'attendait à ne plus être avec lui assez vite. Ils n'avaient plus de points communs. Une fois aux USA, ses larmes ont vite été oubliées. Le paysage, les gens, les bâtiments. Tout était si beau, et pour une fois, pas en photos. Elles avaient un hôtel très classieux, très grand aussi, et différent tous les deux jours surtout. Oui, Rachelle était riche. Et Jeanne gagnait bien sa vie aussi. Même si ce n'est pas le plus important. Les jours ont passés, et elles se sont retrouvées face aux news : une épidémie de grippe alors que ça ne faisait que quelques jours qu'elles étaient là. Déçues, elles avaient tout de même décidé de rester ici, elles n'allaient pas gâcher leurs vacances pour une petite toux.

Les jours passent, et les choses empire. De plus en plus de malades. Et... Elles entendaient les gens prétendre qu'ils avaient vu des gens de relever. Se relever après s'être pris des balles de magnum par des policiers. Les radios et télés étaient coupés, et le président disait que ce n'étaient que des rumeurs. Que faire, que croire ? Pour une grosse grippe, il fallait couper les moyens de communication ? Jeanne n'y croyait pas. Pas du tout. Elles le savaient : il était temps de rentrer. Rester devenait... dangereux. C'est que la blonde pensait, tout du moins. Une fois à l'aéroport de Las Vegas, les deux filles pensaient pouvoir rentrer en France, et là, surprise. Tout est fermé. Les vols sont annulés pour cause de « manque de personnel ».

Obligées, elles retournent dans leur hôtel de la ville tant animée. Les jours passent, et tout empire. Rachelle était allée faire les magasins, mais Jeanne ne se sentait pas assez bien avec tout ça. Sauf qu'elle est jamais rentrée. Sans savoir comment faire, quoi faire. En bas, ça devient l'anarchie. Tout part en vrille. Décidée, bien qu'apeurée, Jeanne se décidait enfin. Elle partait à l'aventure, dira-t-on, tout juste munie d'un couteau trouvé dans une cuisine, et d'un sac avec une peu de nourriture et d'eau. Plus d'une fois elle a croisé des morts. Des « morts », plutôt. Elle avait peur, très peur. Elle était et est seule.

Elle a marché, tué, trouvé, volé. Elle est perdue. Tout ce qui lui reste c'est un sachet de bœuf séché, et une bouteille d'eau à moitié vide. Ah, oui, et un cheval. Une jument noire qu'elle a surnommé Apocalypse. C'était marrant, le jour où elle l'a rencontrée. Elles sont toutes les deux devenues inséparables. D'ailleurs, elle lui a mis un petit nœud rose dans la crinière, juste pour montrer à qui elle appartient, pour le peu qu'elle croise des gens. C'est vrai que les nœuds et Jeanne c'est une grande histoire d'amour. Actuellement, elle porte encore le même. C'est un gros bleu qui suit avec ses yeux. Il est superbe. Apocalypse et elle parcourent alors l'état du Nevada, sans cesse à la recherche de nourriture et de personnes avec qui parler, de temps en temps. La solitude rattrape Jeanne, et elle le vit mal. Elle doit aussi faire face à la dure réalité de maintenant, et tuer ces... comment les qualifier ? Ces morts. Tout simplement, oui, voilà. Son fidèle petit couteau lui est utile, au moins.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


+ TES MESSAGES : 119
+ ICI DEPUIS LE : 04/10/2015

MessageSujet: Re: Jeanne Mercier - Terminée.   Dim 11 Oct - 1:49


Félicitations !

Et bien bienvenue une nouvelle fois alors, je suis contente que tu ai choisis de revenir. Je te valide donc avec plaisir.
Maintenant que tu es validé(e), je laisse à ta disposition quelques liens utiles pour la suite.
+ BOTTIN.
+ FICHES DE LIENS.
+ DEMANDE DE RP
+ POSTER UN SCENARIO.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jeanne Mercier - Terminée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeanne Marguerite [terminée] [Eludril & Hane]
» Le député Isidor Mercier a-t-il perdu la tête ?
» Le député Isidor Mercier parle de mise en accusation de Rene
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knock, knock. It's death. :: 
Nos Survivants et leurs histoires ...
 :: ▬ Introducing me. :: Almost perfect
-