AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


+ TES MESSAGES : 119
+ ICI DEPUIS LE : 04/10/2015

MessageSujet: Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas [LIBRE]   Sam 10 Oct - 15:03


   Learn from yesterday, live for today, hope for tomorrow. The important thing is not to stop questioning
    ••• Il y avait eut un appel, depuis le début de Crystal Bay nous avions plusieurs radio qui écoutais sur plusieurs fréquences, il n'était pas rare d'entendre des appels au secours et chaque fois, nous sortions, nous allions les chercher. Bien souvent nous arrivions trop tard et alors il fallait faire le ménage. Il était trois heures du matin quand on vint me porter la nouvelle, un message était parvenu de Vegas, s'il n'était pas aller voir Noma d'abord, c'est parce que cela me concernait personnellement, en effet, la personne qui appelait à l'aide était mon père. Je n'avais pas eut de nouvelle de ma famille depuis longtemps, depuis le début de l'épidémie en faite et l'idée qu'ils soient en vie à Las Vegas me fit perdre tout jugement, sans attendre, je fonçais vers ma Jeep, elle était toujours prête à partir, avec un sac contenant des provisions, mais surtout deux armes dans la boite à gants, je savais me servir d'arme, une certaine personne m'y avait obligée et dans le fond je l'en remerciais, même si je n'étais pas vraiment à l'aise avec ça.  Je savais que mon départ ne serait pas forcément apprécier, je savais que j'aurais des comptes à rendre quand je rentrerais, mais l'idée que mes parents étaient là-bas, qu'ils m'attendaient et que si je me pressais malgré les huit heures de route j'avais des chances de les retrouver bien en vie, de les ramener en sécurité, me fit perdre la tête.

La route heureusement se fit sans encombre, beaucoup de personnes avaient encore la force de poser leur voiture sur le bas côté et ceux qui n'avait pas pu et était mort au milieu de la route, heureusement, cela avait été dégagé. Le seul point noir, les embouteillages, il y avait beaucoup de portion de route impraticable et s'était là que la jeep était une vrai bénédiction, me permettant de couper par les petites routes sans me retrouver embourber dans la boue du mois d'Octobre. C'est donc en fin de matinée que j'arrivais enfin au abord de la ville, mon père avait laissé une adresse, une petite maison dans un quartier qui était autrefois bourgeois, mais qui aujourd'hui comme tout les autres, étaient vide, silencieux et seul parfois quelques grognement, vous rappelais que le danger était derrière chaque portes. Je me garais devant la maison, coupant le moteur, je restais immobile un long moment, attendant peut être qu'ils sortent de la maison pour me rejoindre. Je savais que nous n'avions pas pu répondre à l'appel, nous avions réussit à le capter, mais pas à dire que nous arrivions, j'espère donc qu'ils étaient là, qu'ils allaient bien et que bientôt nous serions réunis.

Sur cette pensée, je quittais la relative sécurité de ma voiture, je n'oubliais bien sur pas de prendre mon arme avec moi. Je déglutis en me retrouvant ainsi en pleine rue, sans avoir de grillage, de voiture et de toute autre chose pour me protéger des infectés. Je respirais un grand coup et sans bruit, je me dirigeais vers la porte d'entrée, qui était malheureusement verrouillée. Je soupirais, fit rapidement le tour de la maison, toutes les portes et fenêtre étaient closes. J'allais me résoudre à frapper quand je me rendis compte que la porte du garage était levé de suffisamment haut pour que je puisse entrer en rampant, cette vision sans que je ne sache pourquoi m'horrifia. Je respirais profondément et me glissais par l'ouverture. Le garage était plongé dans le noir et j'avais l'impression que ma respiration s'entendait à des kilomètres. Il y a quelqu'un ? Bon quelle bonne idée que de faire du bruit dans une maison dont on ne sait rien et qui pourrait être remplit d'infectés. Je respirais profondément alors que lentement je procédais à la fouille de la maison, la cuisine, la salle de bain et le séjour ne montrait aucun signe de présence récente et j'en venais à me dire que j'avais du me tromper de maison, quand alors que je me dirigeais vers l'escalier menant au premier étage je découvrit une grosse marre de sang. Je me sentis blanchir et montais rapidement les marches, je voulais en avoir le cœur net, tout autant que je voulais fuir cette maison. Je n'eus pas à aller bien loin, dans le couloir du premier étage, le corps d'un homme se trouvait là, il avait été en partie dévoré par des zombies, je posais ma main sur ma bouche pour ne pas hurler, je m'approchais et soupirais de soulagement quand je vis qu'il ne s'agissait pas de mon père, mais d'un illustre inconnu.

C'est en courant que je quittais la maison, je les avais loupé. Ils étaient partis et se n'étais pas pour de bonne raison, la maison avait été attaqué, un membre de leur groupe était mort et je n'avais même pas pensé à l'achever avant qu'il ne se relève. Mon arme bien serrée dans ma main, je me précipitais vers ma voiture, me cognant contre le capot, la douleur se percuta dans ma hanche et m'aida à retrouver mes esprits. Je respirais profondément, essayant de ne plus penser à ce que je venais de voir, mais surtout d'imaginer. J'étais complètement déconnecté de la réalité, j'aurais pu me faire surprendre par tout et n'importe quoi. D'ailleurs, soudain un bruit se fit entendre juste derrière moi, je sursautais, me retournais en brandissant l'arme que je tenais à la main et visais une silhouette qui s'approchait de moi, un instant je crus à un zombie, mais sa démarche était assuré, il ne laissait pas de grognement s'échapper de la bouche. J'avais le cœur battant, mais je baissais légèrement mon arme, mais restais prête à me défendre en cas de besoin. Je ne veux pas d'ennuis.© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


+ TES MESSAGES : 30
+ ICI DEPUIS LE : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas [LIBRE]   Dim 18 Oct - 16:27

STARK
Eli

O'HARA
Cassiopée

Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas
Une nouvelle fois, Eli se trouvait dans cette fameuse ville qu’était Las Vegas. Il y était allé une fois lors d’une permission avec ses camarades, mais cela lui semblait bien loin maintenant. La ville n’était plus vraiment ce qu’elle était et elle n’était plus aussi accueillante qu’avant. Il devait désormais constamment garder son arme avec lui, prête à l’emploi et rester tout le temps sur ses gardes. Le brun aurait aimé que pour cette sortie, comme pour les autres, on lui demande encore de se trouver un bon coin en hauteur et de ne pas y bouger pour surveiller les arrières des autres. Mais aujourd’hui ils étaient venus en petit nombre et le soldat avait comme charge de récupérer certaines choses, ce qu’il avait fait assez rapidement. Le sac balancé sur son épaule et rempli de quelques provisions en témoignait, et il avait commencé à prendre la direction du lieu de rendez-vous convenu, quand il avait bifurqué dans une rue. Pourquoi avait-il fait ça ? Sur le coup il ne savait pas trop, mais il s’était dit qu’en explorant un peu les alentours, il pourrait tomber sur des choses intéressantes.

Veillant attentivement à ce qui l’entourait, Eli guettait le moindre mouvement qu’il pouvait voir. S’il commettait la moindre erreur et ne réagissait pas assez rapidement face à un infecté, il pourrait se faire avoir et l’aventure serait finie pour lui. Bien que cela pourrait être intéressant à savoir, le jeune homme refusait de se demander comment il réagirait s’il venait à se faire mordre. Il ne voulait pas l’envisager, car il savait pertinemment qu’il agirait surement d’une autre manière et que perdre son temps avec ce type de question ne servirait à rien, juste à accaparer son attention. D’ailleurs, celle-ci fut happée par un mouvement non loin de lui et le brun ralentit sa marche, analysant ce qu’il pouvait voir. Sans aucun doute, à la vue de la démarche de la silhouette se tenant en plein milieu de la route, il s’agissait d’un infecté qui lui tournait le dos. Avantage pour lui, au moins il n’avait pas été vu. Armant son fusil de précision, Eli prit le temps de bien se caler et viser avant de tirer. Il préférait économiser ses cartouches, alors quand il en avait la possibilité, il s’accordait une seconde pour bien viser, plutôt que de tirer dans le tas. Voyant que cette fois le mort ne pourrait pas se relever, le brun reprit sa marche en passant à côté comme si de rien n’était, gardant son arme près au cas où. Il n’était pas naïf et ce doutait que cet infecté ne serait pas le seul dans le quartier résidentiel où il se trouvait.

Un nouveau mouvement attira le regard du soldat. Il avait raison, à première vue, le contaminé n’était pas seul. Mais il revint vite sur son jugement en voyant l’arme dans les mains de la personne se tenant à quelques mètres de lui. Il y avait donc encore des survivants dans les environs. Elle disait ne pas vouloir d’ennuis et cela l’arrangeait. Lui non plus n’en voulait pas, alors il passa la sangle de son arme sur son épaule de libre pour montrer que lui aussi n’avait pas de mauvaises attentions et leva un peu les mains pour montrer qu’il était désarmé.

▬ Je ne vous en causerais pas. Mais je dois avouer être surpris de votre présence. Les quartiers résidentiels sont désertés habituellement.

Il est vrai qu’en venant dans ce coin, Eli ne pensait pas croiser un quelconque survivant, mais ce n’est pas pour autant que, contrairement à certains de ces camarades, il les évitait. Au contraire, il se disait que parfois, certains avaient besoin d’un peu d’aide et, s’il le pouvait, il essayait de donner un coup de main. Vérifiant quand même que leur présence n’attirait pas d’autres infectés en regardant rapidement les alentours, il reprit, avisant la voiture et déduisant quelque chose de tout bête.

▬ Vous êtes tombée en panne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


+ TES MESSAGES : 119
+ ICI DEPUIS LE : 04/10/2015

MessageSujet: Re: Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas [LIBRE]   Mar 10 Nov - 16:20


   Learn from yesterday, live for today, hope for tomorrow. The important thing is not to stop questioning
    ••• La personne qui m'a surprise n'est autre qu'un soldat de la Zone 51, non pas que je le connaisse personnellement et heureusement d'ailleurs, mais parce que dans le coin les soldats viennent à 99 pour cent de là bas. J'avale difficilement ma salive, cela ne pouvais pas plus mal tomber, la Zone 51 ne m'aime pas, je les ai trahit en diffusant ce message d'alerte et je me demande encore une fois ce qui se passerait si jamais l'un d'eux venait à se rendre compte de qui j'étais. Mon arme prête à servir en cas de besoin, je l'écoute me rassurer, non lui non plus ne veut pas d'ennuis, il devait être en mission et de toute évidence ma présence ici l'a surprit. Je devais retrouver ma famille ici, j'étais partis en quête de nourriture, mais ... Je mens effrontément, je ne connaissais pas cet endroit d'avant et pourtant, ma gorge se serre car il y a quand même du vrai dans mes propos, je pensais réellement les retrouver ici, je l'espérais vraiment et la déception me serra la gorge, plus même c'est la colère de ne pas savoir ce qu'ils étaient devenu, mes parents et mon frère qui me donnait envie d'hurler. Je levais les yeux surprise quand il me demanda si j'étais en panne, je souris même tant cette demande me donna l'impression d'être comme avant. La voiture va très bien, merci. Je passais ma main dans mes cheveux, la maison était vide, ma famille surement morte et cela je ne voulais même pas y penser, non je voulais les imaginer ainsi, je préférais me dire qu'ils n'avaient pas pu attendre, qu'ils avaient du s'enfuir et qu'ils réussiraient à nous contacter de nouveau. Je devais maintenant rentrer chez moi, Ezra devait être au courant de mon départ et à coup sur, il n'allait pas être content quand je rentrerais.

Malheureusement, la chance ne devais pas être de mon côté ce jour là, l'absence de mes parents et maintenant ça, une horde, comme on en voyait plein dans les banlieues des villes, avide de viande fraiche et surtout à l'affut du moindre bruit. Lui ou moi en avions fait et résultat, les voilà qui arrivait, une bonne vingtaine à vue de nez. Sur le moment je pensais à de simple rôdeur, la majorité de ceux que nous rencontrions, ceux là était plutôt facile à éliminer. Bien sur là nous étions largement en sous effectif et la fuite serait notre meilleur moyen de garde la vie sauve. Pourtant, nous n'étions pas au bout de nos surprise. Alors que la horde avançait lentement nous laissant largement le temps de réfléchir à la bonne stratégie pour fuir sans les attirer, l'un d'eux se mit à avancer plus vite, à courir presque et je blanchis à vu d'œil. Merde ... c'est un sauteur ! Je reculais alors vivement me dirigeant vers la voiture. Nous étions dans la merde c'est le cas de le dire, car ceux là sont loin des décérébré pour un peu, on pourrait avoir l'impression qu'ils sont encore bien en vie, qu'ils réfléchissaient et bien souvent, ils trouvait comment vous débusquer. [b]Montez dans la voiture, vite[b] Et je n'attendis pas de voir s'il allait m'écouter, je grimpais rapidement derrière le volant, lançais le moteur et fit rapidement demi-tour. Ce terme sauteur, venait tout droit de la Zone 51 et j'espérais qu'il ne ferait pas le rapprochement où alors qu'ils n'étaient pas les seuls à l'utiliser. Jetant un coup d'oeil dans le retro, je vis qu'il nous suivait toujours, de plus les rues, m'empêchais de rouler trop vite sous peine d'avoir un accident.
© 2981 12289 0
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


+ TES MESSAGES : 30
+ ICI DEPUIS LE : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas [LIBRE]   Mer 6 Jan - 0:15

STARK
Eli

O'HARA
Cassiopée

Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas
Eli ne s’était pas vraiment attendu à rencontrer quelqu’un. À force de croiser des infectés, il avait prit l’habitude de ne plus vraiment rencontrer de personne bien vivante, alors quand il avait vu cette jeune femme, il s’était directement dirigé vers elle. Quand il avait abattu la menace, il ne s’était pas vu à repartir comme si de rien était. Le soldat était parfois trop gentille et il fallait toujours qu’il aille s’assurer que tout allait bien pour se sentir tranquille après. Et puis, il lui avait montré qu’il n’était pas du genre à aller lui chercher des ennuis, et avait cherché à se montrer le plus pacifiste qu’il pouvait, bien qu’il soit armé. Le jeune homme préférait vraiment avoir recours aux menaces et à la violence qu’en dernier recours, trouvant que cela ne servait qu’à envenimer les choses autrement.

Sans rien dire, le soldat écouta ce que la jeune femme lui disait. À l'entendre, ce qu'elle avait prévu avait finalement changé. Même si elle avait interrompu sa phrase avant ce « mais », il avait deviné qu'elle ne retrouverait pas sa famille ici. Il n'y avait personne d'autre en dehors d'elle et lui, et surement quelques rôdeurs qui trainaient dans des ruelles. À coup sûr il l'aurait remarqué si d'autres personnes se trouvaient non loin, à moins que celles-ci se planquaient. Mais à l'occurence, il n'y avait pas vraiment grand monde. Cependant il ne prit pas vraiment le temps d'y réfléchir, car Eli avait ensuite demandé si la voiture avait un problème et il fut contant d'apprendre que non. Au moins, elle avait un moyen de fuir s'il fallait et, dans le pire des cas et même si la mécanique n'était pas la plus grande de ses connaissances, il aurait toujours pu y jeter un coup d'oeil.

▬ Dans ce cas c’est parfait si votre véhicule fonctionne.

Alors que le jeune homme pensait que tout était bon et qu'il allait pouvoir s'éclipser pour continuer ce qu'il avait à faire, un bruit attira son attention. Tournant son regard dans la direction de cette source sonore, un soupir s'échappa de ses lèvres. Une horde d'infectés, il ne manquait plus que ça. C'était surement son coup de feu quelques minutes plus tôt qui les avait ramené. Ils réagissaient aux moindres bruits et parfois Eli avait l'impression qu'ils avaient l'ouïe encore plus développé que celui d'un chien. Jetant un rapide coup d'oeil autour de lui, le soldat chercha rapidement un point en hauteur où il pourrait en abattre quelques-uns, sans se faire voir par les autres. Mais avant qu'il ne trouve quoi que ce soit d'intéressant, un mouvement vers la horde attira un peu plus son attention. Il ne lui fallut pas longtemps pour détecter le rôdeurs qui se détachait du lot. Un plus rapide que les autres avait décidé de faire des deux humains son repas. Eli s'apprêtait à sortir une arme quand il entendit la personne réagir. Sur le coup il ne fit pas attention au vocabulaire qu'elle employait, et avant qu'il ne fasse quoi que ce soit de plus, il l'entendit lui ordonner de monter dans la voiture. Passant en mode automatique, un peu comme il avait l'habitude de le faire en situation d'urgence, il fit volte-face pour se dépêcher de monter à la place passagère de la voiture. Certes il ne connaissait pas la jeune femme, mais là, il ne pouvait pas perdre de temps à savoir si c'était judicieux ou non. Le sauteur pouvait très bien réussir à esquiver ses balles et l'américain ne tenait pas à perdre inutilement des balles ou à attendre inutilement d'être à bout portant.

▬ Vous savez où aller ?

Eli avait beau connaître deux trois petits coins de la ville, s'y étant déjà rendu, il ne connaissait pas vraiment cet endroit là. Cependant, il sorti tout de même une arme, prêt à tirer si jamais le sauteur les prenait en chasse et il ne cessait de regarder la route. La horde ne l'inquiétait pas. Tant qu'ils seraient dans le véhicule, elle aurait dû mal à les rattraper, mais une nouvelle pouvait se montrer sans crier gare, alors il préférait se montrer prudent. Et puis tant pis si les coups de feu feraient du bruit, il ne pouvait pas se permettre de descendre pour faire le boulot bien silencieusement avec un poignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (katniss) Tout ce qui se passe à Vegas reste à Vegas. Sauf la syphilis cette merde te suivra toute ta vie.
» REBECCA. ➜ « Tout ce qui se passe à Vegas reste à Vegas. »
» VEGAS ELEVATION
» Une épine dans le pied [ Asmodé Barenthon, Balthazar Bel ]
» Au fil du courant qui passe et qui transporte la mort . (Libre prio Blake)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knock, knock. It's death. :: 
L'état du Nevada, USA
 :: ▬ Las Vegas :: Streets
-