AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Who needs agathusia ? [Bertrand Zobrist]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


+ TES MESSAGES : 6
+ ICI DEPUIS LE : 29/12/2015

MessageSujet: Who needs agathusia ? [Bertrand Zobrist]   Jeu 31 Déc - 2:32

Bertrand Zobrist

Nom ▬ Zobrist Prénom ▬ Bertrand Surnom ▬ ZB-2070, qui est son "nom de code" transhumaniste, composé de ses initiales et de l'année de ses 100 ans.  Date de naissance & âge ▬ 18 février 1970, 45 ans. Lieu de naissance ▬ Genève, en suisse. Situation amoureuse ▬ Célibataire. Orientation sexuelle ▬ Bi. Ancien métier ▬ Biochimiste. Face à un zombie, tu ... ▬ Le tue sans réfléchir. Si la mort de quelques individu peut sauver la vie d'un plus grand nombre, il n'y a pas d'hésitations à avoir. Groupe ▬ Zone 51 Avatar ▬ Patrick Galen Dempsey  

Sinon, dans la vraie vie je suis Dr. Apple (c'est comme ça qu'on m'appelle) et j'ai 13 ans.. J'ai connu le forum grâce à forumactif et j'aimerais juste vous dire que ; Oui, je sais, je suis très jeune. Trop jeune, peut-être. Mais j'ai lu les règles et je suis avertie vis à vis du côté gore que peut avoir ce forum. Et aussi, étant enfant HPI (précoce intellectuellement), c'est très dur de trouver une communauté qui m'accepte vis à vis de mon âge. J'espère me plaire ici, ça m'a l'air d'être un très bon forum..
Caractère
Éminent scientifique, Bertrand Zobrist était un biochimiste renommé, notamment connu pour les brevets en biologie qu'il a déposé dans sa jeunesse, et grâce auquel il a fait fortune. Il peut être considéré comme le père de la manipulation des cellules germinales. Une sorte de génie.
Il avait passé sa vie à éviter la fin du monde, une obsession qui n'a d'égale que sa passion pour Inferno, le très célèbre poème de Dante.
Mais sa célébrité est en grande partie du à ses déclarations alarmistes sur la surpopulation. Pour lui, l'humanité est un fléau. Ses nombreux articles avaient attirés la haine des médias et de l'OMS. Tous s'accordaient à dire que l'homme n'était qu'un fou catastrophiste qui allait semer la panique. Bertrand, quant à lui pensait qu'ils étaient dans le déni le plus total et qu'ils faisaient la politique de l'autruche lorsque le danger se présentait. Le trou dans la couche d'ozone, la raréfaction de l'eau et la pollution n'étaient pas des maladies. Ce n'était que des symptômes d'un plus grand mal, la surpopulation. Et cette étrange épidémie l'était aussi. Ces infectés ne sont que l'incarnation des plus grand pêchés de l'humanité.

Dans sa vie privée, Zobrist n'était pas qu'un biochimiste paranoïaque et psychotique partisan de l’équation de l'Apocalypse. Il était également transhumaniste. Il est allé jusqu'à ce faire tatouer le signe h+ sur l'épaule, symbole des post-humains.
C'était un grand QI, capable de voir au-delà du communs des mortels, mais au dépends de sa compassion pour autrui. Cela ne veut pas dire qu'il était incapable de ressentir une once d'empathie envers les autres. Il aimait l'humanité, il voulait la sauver et la mener au plus haut, la voir évoluer et devenir supérieure. C'était juste qu'il savait qu'elle courait à sa perte. S'il fallait tuer la moitié de la population terrestre pour la sauver, il le ferait. Sans hésiter.
Il y avait quelque chose d’envoûtant dans sa manière de parler et de se tenir. Beaucoup le décrivaient comme charismatique, ceux qui l'aimaient moins préféraient dire «condescendant». Il sait comment parler aux gens, mais il ne pourrait pas non plus aller jusqu'à se définir comme quelqu'un de manipulateur.
Bertrand aime utiliser des grands mots, en particulier lorsque le sujet lui tient à cœur, ce qui lui a parfois valu d'être comparé à ces fanatiques qui hurlent dans la rue que l'apocalypse est pour demain. Il n'était pas d'accord. Il aimait bien son côté excentrique et sa manière de parler collait parfaitement au personnage.
Grand amateur d'art et de poésie, il adore glisser des références à l'épique poème de Dante dans ses phrases.
Mais c'est avant tout une personne ambitieuse, un peu idéaliste à sa façon. Il est persuadé que l'ont peut sauver l'humanité. Il faut juste s'en donner les moyens.     

Histoire
Peu après la naissance de Bertrand, son père partit, laissant à sa mère la lourde responsabilité d'élever l'enfant seule. Bien que l'absence de son père lui pesait par moment, Bertrand eu néanmoins une enfance heureuse. Il a toujours été rigoureux et investi à l'école, donnant de son meilleur pour rendre sa mère fière de lui.
Il s'est intéressé très jeune à la science et voulait même devenir chercheur.
Le temps suivit son cours sans événements réellement marquants, et vint ensuite la fastidieuse épreuve du BAC. Il s'en souvient comme si c'était hier.

Il avait commencé les révisions mi-août. Il était plutôt confiant ; il avait toujours eu des bonnes notes, c'était juste une épreuve de plus à passer.
L'ambiance de la salle était lourde et pesante. On n'entendait que la respiration des autres élèves  et le bruit des stylos qui écrivaient sur la feuille.
C'est au moment où il s'assit sur sa chaise qu'il commença à se sentir légèrement stressé. Il réussi néanmoins à obtenir son BAC avec mention.
Il voulait toujours devenir chercheur; c'était son rêve d'enfant. Il avait décidé de partir aux États-Unis pour y finir ses études. Là bas, les opportunités étaient plus nombreuses et les universités meilleures.

Une semaine après, c'était réglé ; son billet était prêt et sa mère le conduisait à l'aéroport. Il logerait chez son oncle qui habitait là bas le temps de se trouver un appartement dans ses moyens.

Le voyage en avion fut long et désagréable ; il n'avait pas l'habitude de prendre de si longs vols. Il se souvient de son soulagement lorsque l'avion atterrit et qu'il put enfin se dégourdir les jambes. Son oncle l’attendait devant l'aéroport avec son excentrique petite voiture rouge décorée avec des autocollants flammes de bon marché. Ça avait beaucoup amusé Bertrand, d'ailleurs.

Il réussi à trouver un appartement en collocation après environ un mois, ce qui avait mit le jeune homme dans une joie folle ; vivre avec son oncle n'était pas facile tout les jours.

Connor passait ses journées à étudier et ses soirées à réviser, jusqu'à l'obtention de sa licence de chercheur ; Son rêve d'enfant s'était réalisé. Enfin. Il entrait dans la vie active.
Travaillant dans un petit laboratoire au début, il fit ensuite fortune en déposant des brevets sur la manipulation des cellules germinales, et se fit ainsi remarquer par l’État. Il se fit engager pour travailler dans la zone 51. Ça lui plaisait. D'étudiant fauché à chercheur dans un tout petit laboratoire, il allait désormais passer à scientifique reconnu.

Tout se déroulait très bien jusqu'à l'annonce de la mort de sa mère. Ce fut dur. Elle a toujours été là pour lui. Maintenant, elle ne pourrait plus jamais l'accompagner. Il regrettait presque de ne pas être resté à Genève avec elle. Il aurait pu la voir plus souvent, il aurait pu profiter de sa présence et ne pas la laisser seule ; Mais il a préféré partir pour ses études.
Genève avait bien changé depuis son départ ; la ville était nettement plus moderne. Il avait du mal à reconnaître les rues et les quartiers où il a grandi. C'était un sentiment étrange.
L'enterrement fut très émouvant. Il reconnaissait des membres de sa famille pleurer, des amis aussi. C'était dur. Mais le plus dur était de se rendre compte qu'il ne pourrait plus jamais voir sa mère.

Il fut de retours aux États-Unis quelques jours après. Mais il était changé ; il avait connaissait la terrifiante réalité, maintenant. La surpopulation. Les chiffres sont en constantes augmentations. L'humanité se reproduit de façon incontrôlable. 4 milliards en 1975, 6 en 1999 et 7 milliards en 2011. L'eau et la nourriture se font plus rares, la pollution augmente...
Il a essayé de prévenir la population. Il a écrit des articles, fait des conférences et des discours, répondus à des interviews. Il est allé cherché la présidente de l'OMS en personne pour lui parler ; Elle l'a traité de fou.
Ils étaient dans le déni le plus total. Ils faisaient la politique de l'autruche et ne voyaient pas que le monde courrait à sa perte.

Et puis il y a eu cette étrange épidémie. Ils ont d'abord dit que c'était une épidémie de grippe ; il savait que c'était autre chose.
Peu après, on apprends que les morts se relèvent. Ils cherchent un vaccin, ne le trouve pas, continuent de mentir alors que la réalité est bien là.
L'épidémie se propage rapidement, touchant plus de monde à chaque fois.
Mais maintenant, lui aussi dois fuir. Sans se donner la peine de prendre une arme où que ce soit, il se mit en route pour la zone 51, son ancien lieux de travail. Là bas, il serait en sécurité et trouverait tout ce dont il a besoin.
Bertrand sait cependant que tout ceci n'est que le fruit de leurs pêchés ; ils n'ont pas voulu voir la vérité et tel est leurs châtiment divin.



Dernière édition par Bertrand Zobrist le Dim 3 Jan - 19:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


+ TES MESSAGES : 140
+ ICI DEPUIS LE : 06/10/2015

MessageSujet: Re: Who needs agathusia ? [Bertrand Zobrist]   Jeu 31 Déc - 13:09

Hey !

Bienvenue parmi nous Wink

Si tu as des questions n’hésite pas Smile

Juste : dans ton profil la partie "avatar" tu dois mettre le nom de la personnalité que tu utilise (Patrick Galen Dempsey du coup) et non pas le lien de l'image (qui déforme la mise en page d'ailleurs ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


+ TES MESSAGES : 19
+ ICI DEPUIS LE : 23/11/2015

MessageSujet: Re: Who needs agathusia ? [Bertrand Zobrist]   Jeu 31 Déc - 13:14

Bienvenuuue ! :14:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


+ TES MESSAGES : 78
+ ICI DEPUIS LE : 07/10/2015

MessageSujet: Re: Who needs agathusia ? [Bertrand Zobrist]   Jeu 31 Déc - 13:39

Bienvenue à touah :keur:
Ravie de t'accueillir parmi nous !
13 ans sérieusement? *offre des cookies et fais un gros calin*
On t'aimera :keur:
En tout cas tu écris très bien, j'ai hâte de voir ce que tu nous réserves **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


+ TES MESSAGES : 6
+ ICI DEPUIS LE : 29/12/2015

MessageSujet: Re: Who needs agathusia ? [Bertrand Zobrist]   Jeu 31 Déc - 14:07

Merci à tous pour cet accueil, c'est très gentil. Smile
J'ai réglé ce problème vis a vis de la partie "avatar", normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


+ TES MESSAGES : 140
+ ICI DEPUIS LE : 06/10/2015

MessageSujet: Re: Who needs agathusia ? [Bertrand Zobrist]   Jeu 31 Déc - 14:08

Oui c'est nickel parfait Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


+ TES MESSAGES : 16
+ ICI DEPUIS LE : 06/10/2015

MessageSujet: Re: Who needs agathusia ? [Bertrand Zobrist]   Jeu 31 Déc - 14:18

Bienvenue parmi nous ! :7:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


+ TES MESSAGES : 140
+ ICI DEPUIS LE : 06/10/2015

MessageSujet: Re: Who needs agathusia ? [Bertrand Zobrist]   Lun 4 Jan - 13:22


Félicitations !

Ahah Cassiopé a trop trainé je me suis occupé de toi donc (ninja !). Ta fiche me parait bonne du coup je te valide !
Maintenant que tu es validé(e), je laisse à ta disposition quelques liens utiles pour la suite.
+ BOTTIN.
+ FICHES DE LIENS.
+ DEMANDE DE RP
+ POSTER UN SCENARIO.
+ ORGA CRYSTAL BAY. ou + ORGA ZONE 51. selon votre groupe

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Who needs agathusia ? [Bertrand Zobrist]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Who needs agathusia ? [Bertrand Zobrist]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Men sa li lot kote - Lettre ouverte a Jean Bertrand ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» Clergé de Saint Bertrand de Comminges
» Le retour de Jean-Bertrand ARISTIDE, Par Claude Ribbe
» Jean-Bertrand Aristide remains potent force in Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Knock, knock. It's death. :: 
Nos Survivants et leurs histoires ...
 :: ▬ Introducing me. :: You're one of us
-